Les NFT c’est quoi ?

Il y a de cela quelques années, nous accordions beaucoup de valeur aux biens matériels tangibles tels que les œuvres d’art, les timbres et l’or. Mais aujourd’hui c’est le contraire. De plus en plus les biens immatériels non tangibles gagnent de la valeur.

Pour preuve, regardez l’ascension qu’a connu les crypto-monnaies en général et le Bitcoin en particulier durant ces dernières années. La folie causée par le boom de la crypto-monnaie n’étant pas encore arrivée à son terme, à cela est venu s’ajouter la ruée vers une autre forme de jetons numérique appelé NFT.

Alors, c’est quoi les NFTs ? Comment fonctionnent-ils ? Quels sont ses caractéristiques ? Pour quels intérêts les gens les achèten-ils ? Pour en savoir plus, continuer juste la lecture. Car dans la suite de cet article, nous allons vous apporter tous les éléments de réponses nécessaires à ces questions. 

Que signifie NFT ? Qu’est-ce qu’un NFT ?

Tout d’abord commençons par définir le sigle NFT lui-même, ainsi, il vous sera plus facile de saisir le sens de ce mot. En effet, le sigle NFT en anglais veut dire « Non Fongible Token ». Huumm !!! Je vois déjà la tête que vous faites. En anglais ? Mais c’est difficile l’anglais ! Nooon pas du tout ! Dans tous les cas, je vais l’explique en langue de Molière.

L’expression « Non Fongible » fait référence à quelque chose d’unique, qui ne peut pas être remplacé par une autre. Pour illustrer nos propos, allons sur la base de la monnaie par exemple. Considérez que vous détenez un billet de 100 euros.

Vous conviendrez bien avec moi qu’en échangeant votre billet de 100 euros contre 2 billets de 50 euros vous n’avez perdu aucune valeur non ? Par contre, avec une œuvre d’art par exemple, il n’est pas possible de l’échanger contre plusieurs œuvres ou une autre identique. A moins que cela ne soit la copie de l’originale. De ce fait, on peut taxer l’œuvre bien ou actif « non fongible ».  

Je crois que vous connaissez au moins que le mot « Token » signifie jetons en français. Donc de ce qui précède, pour revenir à la définition des NFT, nous pouvons dire que ce sont des formes de jeton numérique qui n’ont pas d’équivalent. Bref, ce sont des actifs uniques, non modifiable qui ne peuvent pas être échangés pas d’autres qui ont la même valeur.

 Cela vous semble assez clair ainsi, ou bien dois-je encore donner encore plus d’éclaircissement ? Bien comme mon souci c’est de vous faire appréhender au mieux ce concept, considérons un NFT comme une grande œuvre d’art, le David de Michel-Ange par exemple. Vous savez bien qu’il y en a qu’un seul qui se trouve à la galerie de l’académie de Florence non ? Vous pouvez bien acheter  l’originale (bon si elle est mise en vente quoi !) ou en obtenir une copie qui n’aura jamais la même valeur que l’originale. C’est à peu près sur le même principe que fonctionne les NFT. A la seule différence que ce sont des actifs numériques. 

Donc en faisant le rapprochement, vous pouvez comprendre que les NFT sont comme des originaux des œuvres d’art. De ce fait, il ne peut jamais en exister d’autres œuvres quasiment identiques. C’est pour cela qu’ils sont chers. Leur valeur est définie de façon arbitraire par ceux qui les possède. Les NFT sont de plus en plus populaires. En voyant comment le propriétaire de Tweeter a vendu un tweet attaché au NFT à 3 millions de dollars après l’avoir publié, vous pouvez comprendre l’engouement qui existe pour ces actifs numériques.

Tout compte fait, il est certain qu’en dépit de leur forte valeur, les NFT ont des caractéristiques qui les sont propres et obéissent certainement à un principe de fonctionnement. Alors, commençons d’abord par leur mode de fonctionnement.

Comment fonctionne les NFT ?   

  Tout comme la crypto-monnaie, les NFT fonctionne via la blockchain. C’est-à dire qu’ils utilisent un réseau informatique décentralisé contenant des blocs ou des nœuds et sécurisé par une cryptographie. Dans ce réseau, chaque bloc est lié au précédant, à une date et aux données de la transaction. De part sa conception, il résiste à la modification des données.

C’est en suivant ce principe que les NFT se voient souvent attribuer une sorte de certificat numérique. Ce certificat est un ensemble de métadonnées non modifiables. Les métadonnées permettent de garantir son l’authenticité, et assurent l’enregistrement du nom de l’auteur, de la valeur de départ de toutes ses acquisitions et de ses transactions.

En d’autres termes, si vous acquérez un contenu numérique lié au NFT, vous verrez toujours les preuves de la première valeur qui lui a été attribuée et le prix auquel vous l’avez acquis. Cela revient un peu au fait que vous avez acheté un tableau et gardé la trace de ses mouvements.  

Dans la majorité des cas, les NFT utilisent les principes de la technologie de l’Ethereum et de sa blockchain. Donc la blockchain Ethéreum les prend également en charge. Toutefois, il faut noter que d’autres blockchains peuvent implémenter leur propre version de NFT. Mais pas pour autant dire qu’ils ont les mêmes principes de fonctionnement que les crypto-monnaies. Ils ont leur particularité et ont des caractéristiques biens différents de celles des crypto-monnaies.

Quelles sont les caractéristiques des NFT ?

Comme nous venons de le mentionner dans le précédant paragraphe, les NFT n’ont pas les mêmes principes de fonctionnement que la crypto-monnaie. Déjà, ils ne peuvent pas être échangés l’une contre l’autre comme on le fait avec la crypto-monnaie.

 Et c’est tout à faire logique ! Etant donné que tout actif lié au NFT possède une cryptographie qui fait du propriétaire le détenteur exclusif du droit d’auteur, il est devient difficile d’en avoir un qui à la même valeur et les mêmes caractéristiques.

En plus de cela, les NFT possèdent plusieurs caractéristiques qui les sont propres :

L’indivisibilité 

En tant qu’entité ou jeton ces actifs numériques ont une valeur à part entière et ne peuvent en aucun cas être divisé en plus petite part comme la crypto-monnaie. Comme exemple, prenons le cas de l’œuvre de Beeple qui après être tokénisé comme NFT. Cet œuvre a été vendu à 69 millions de dollars. Malgré le fait que l’image a été copié et partagée plusieurs fois, c’est l’œuvre original avec un certificat connu de tous qui est considérée comme le NFT.

L’indestructibilité

Les données d’un NFT ne peuvent jamais être supprimé, répliquée ou détruite. Ceci à cause du fait qu’ils sont stockés dans une chaine de blocs protégés par un contrat intelligent.  

L’unicité

Bien que les NFT présente une grande ressemblance avec les œuvres d’art, qui ont parfois des copies, il existe toujours une seule et unique personne propriétaire capable de certifié qu’il est le détenteur de la version originale. Ceci malgré le fait que l’on puisse facilement partager cette version en ligne.

Propriété absolue du détenteur

Lorsque vous êtes détenteur ou lorsque vous achetez une les actifs physique tokénisés, vous êtes le détenteur absolu. Ce n’est pas comme la musique ou d’autre forme d’actif numérique que généralement vous avez uniquement la possibilité d’acheter la licence.

Non interopérable :

Pour mieux illustrer cette caractéristique, prenons l’exemple des cartes cryptokitties (jeu NFT de cartes de chat ou chaton). Il n’est pas possible d’utiliser votre avatar du jeu cryptokitties sur un autre jeu similaire.  

A travers toutes ces caractéristiques, nous espérons que vous avez saisi le fait que les NFT ont des propriétés qui les distinguent des crypto-monnaies et des actifs physiques. Toutefois, on en vient toujours à s’interroger sur l’engouement qui subsiste autour de ces actifs numériques. Pourquoi les gens s’intéressent-ils tant ? Pourquoi certaines personnes déboursent des milliers de dollars pour les acheter ? 

Ces questions nous emmènent à savoir l’intérêt qui se cache derrière ces actifs tokénisés.

Quels est l’intérêt des NFT ?

Comme nous l’avions mentionné un peu plus haut, les NFT peuvent être n’importe quoi. Cela peut être un dessin, de la musique, peut être même une partie de votre cerveau que vous avez décidé de transformer en intelligence artificielle. Cependant, ce qui crée l’enthousiasme autour d’elle c’est le fait d’utiliser de la technologie pour les vendre sous forme d’art numérique. Néanmoins, l’intérêt que vous pouvez tirer d’un NFT dépend si vous êtes vendeur ou acheteur.

L’intérêt pour le vendeur de NFT

Supposons un temps soit peu que vous êtes un artiste et que vous décidez de transformer votre collection en NFT. Déjà cela fera votre fierté d’être davantage connu. Puisque le marché du numérique est plus ouvert sur le monde entier. Sans toutefois oublier la manne financière que vous ferez en vendant votre collection. 

L’un des grands avantages des NFT réside au niveau du fait qu’ils possèdent une fonctionnalité que vous pouvez activer pour recevoir un pourcentage de bénéfice à chaque fois que votre actif est vendu ou a changé de main. Alors imaginé un peu ce que vous pouvez recevoir comme compensation financière s’il arrivait qu’u actif que vous avez tokénisé devient populaire.

Avantage des NFTs pour l’acheteur

Le premier avantage pour l’acheteur c’est la notoriété. En effet, le fait d’acheteur une œuvre d’art par exemple, montre que vous soutenez l’artiste qui la crée. Pour cela vous redorez votre image.

Achetez un NFT vous donne le droit d’utilisation. Prenons un peu le cas d’une image tokénisé. Lorsque vous l’achetez, vous pouvez la publier en ligne à votre guise. Vous pouvez même la mettre comme image de votre photo de profit sur l’un de vos comptes des réseaux sociaux. 

En plus de cela, vous possédez ce que l’on appelle le droit de vantardise. Il montre que vous possédez cet actif avec une entrée blockchain pour la sauvegarder.

Toutefois, le véritable intérêt qu’à l’acheteur du NFT est un intérêt financier. Il faut noter que personne ne peut débourser des centaines des milliers de dollars pour acheter une image juste pour le simple plaisir d’en avoir les droits sur celui-ci. En réalité l’idée qui est derrière, c’est de la revendre pour en tirer un bénéfice. Du moment où il n’existe qu’une seule pièce dudit actif il est bien possible pour lui d’en tirer d’énormes bénéfices. 

A présent que vous avez compris ce qu’est un NFT, son mode de fonctionnement, je suis sûre que cela a suscité chez vous l’envie de savoir comment faire pour posséder votre propre collection d’actif tokénisé. Après tout qui n’aimerait pas gagner aussi des centaines voir des milliers de dollars. 

Néanmoins, pour pouvoir gagner des milliers de dollars avec ces actifs numériques, il faut d’abord savoir comment faire pour les créer. Une fois que vous les aurez créés, il faudra trouver où le vendre. 

Comment créer et vendre un NFT ?

  Si vous vous demandez comment exploiter les NFT comme piste pour votre travail créatif, dans ce qui suit, je vous expliquerais comment faire pour les créer et où pouvez-vous les vendre.

En effet, la création vente des NFT suit un processus défini que nous pouvons résumer en 7 étapes :

  • Commencez par acheter de la crypto-monnaie ;
  • Ensuite créer votre portefeuille numérique ;
  • Ajoutez la crypto que vous avez acheté au portefeuille ;
  • Après il faudra connecter votre portefeuille à une plateforme NFT ;
  • Téléchargez sur la plateforme le fichier que vous voulez utiliser pour créer votre actif numérique ;
  • Faire la description du fichier téléchargé ;
  • Lever les enchères pour commencer la vente de votre NFT 

Pour créer et vendre vos NFT, vous pouvez utiliser les plateformes suivantes :

Sur ces 5 plateformes il est également possible d’en acheter.

Conclusion : quel avenir pour les NFTs ?

La révolution des NFT que d’aucun considéraient comme une bulle limitée semble beaucoup plus engagé que l’on ne le pensait. L’application de la technologie sur les modèles marketing, sur les systèmes de billetterie et les transactions des actifs physiques sont déjà bien reconnus par les clients et les entreprises. Cette nouvelle façon de faire rend inévitable une généralisation de l’utilisation des NFT dans le futur.   

About Author /

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Start typing and press Enter to search